Sommaire

 

Les prostatites sont des infections de la prostate qui peuvent être aiguës ou chroniques. Fréquentes avec l'âge, elles n'en demeurent pas moins douloureuses et doivent être traitées rapidement.

Épidémiologie des prostatites

Les prostatites sont relativement fréquentes puisqu'elles concernent environ 9 % des hommes (2 millions de consultations par an en France). Leur fréquence augmente avec l'âge et, à 80 ans, un homme sur 11 en aura souffert au moins une fois dans sa vie.

Néanmoins, cette pathologie peut toucher des hommes de n'importe quel âge et les jeunes adultes ne sont pas épargnés.

Au final, un quart des patients qui consultent pour des troubles génito-urinaires sont victimes d'une prostatite.

Caractéristiques de la prostatite aiguë

La prostatite aiguë est une infection de la prostate due à un germe, à une bactérie. Dans 80 % des cas, il s'agit de l'Escherichia coli. Cette infection se traduit par :

  • l'apparition brutale d'une fièvre élevée (40 °C) ;
  • des douleurs dans le bas-ventre ;
  • des troubles urinaires :
    • douleurs de type brûlure lors de la miction (fait d'uriner) ;
    • mictions fréquentes mais de faible volume (pollakiurie) ;
    • dans les cas sévères, une rétention vésicale (miction presque impossible).

Caractéristiques de la prostatite chronique

La prostatite chronique se distingue de la prostatite aiguë par ses origines et ses symptômes.

Causes de la prostatite chronique

La prostatite chronique peut être causée par :

  • un microabcès ;
  • une prostatite aiguë mal traitée ;
  • des prostatites aiguës multi-récidivantes (avec des poussées infectieuses répétées) ;
  • un rétrécissement de l'urètre ;
  • un adénome de la prostate.

Symptômes de la prostatite chronique

Les symptômes de la prostatite chronique sont généralement plus nombreux et plus graves que ceux rencontrés en cas de prostatite aiguë. On retrouve :

  • les mêmes signes que ceux observés en cas de prostatite aiguë :
    • des douleurs dans le bas-ventre ;
    • des troubles urinaires (brûlures à la miction, pollakiurie, rétention vésicale parfois) ;
  • d'autres troubles urinaires tels que :
    • une diminution de la force du jet d'urine ;
    • un écoulement urétral (écoulement anormal d'un liquide transparent ou purulent) ;
    • des difficultés à uriner (dysurie) ;
    • des émissions d'urine plus abondantes la nuit que le jour (nycturie) ;
  • des troubles sexuels :
    • douleurs à l'éjaculation ;
    • impuissance ;
  • des troubles psychologiques dus aux problèmes qu'entraîne la prostatite.

Traitement de la prostatite : l'antibiothérapie

Le traitement de la prostatite est un traitement antibiotique :

  • En cas de prostatite aiguë, il est mis en place immédiatement après le diagnostic, sans même attendre les résultats d'examens urinaires. Bien mené, ce traitement est efficace et permet de soulager la fièvre et de régulariser les troubles de la miction.
  • En cas de prostatite chronique, le traitement est le même avec des résultats beaucoup moins évidents. L'antibiothérapie doit être poursuivie pendant plusieurs semaines, mais elle ne permet généralement pas d'éradiquer définitivement les microbes.

Le traitement de la prostatite s'accompagne de quelques conseils :

  • éviter l'alcool ;
  • éviter les aliments épicés.

Ces pros peuvent vous aider